Facebook Twitter Linkedin Email

Tiroir anti-sismique

En Mars 2011, un terrible tremblement de terre d’une magnitude de 9 survient au nord de Tokyo au Japon. Les conséquences de ce séisme provoquent un dramatique accident nucléaire sur la centrale de Fukushima de niveau 7, le plus élevé de l’échelle internationale des événements nucléaires.
Suite à cette catastrophe, de nouvelles règles de sécurité furent appliquées aux centrales du monde entier.

La principale instaure une alimentation électrique et un nœud de communication de secours ultime entre le cœur des centrales et l’extérieur. Le projet Diesel Ultime Secours (D.U.S) voit le jour.
Ce projet inclue une liaison de communication optique qui pour la première fois allait être testé dans les mêmes conditions que le reste des équipements et matériels :
– Essais antisismique S.N.D
– Mécanique
– VRT (tests climatiques)
– Isolement
– Radioactivités…

Suite à ce projet, FOLAN décide de relever le défi du projet Diesel Ultime Secours en développant et produisant le premier équipement optique validé S.N.D.

Mais qu’est-ce que la norme S.N.D ?

Avant l’accident nucléaire de Fukushima, la norme S.M.S (séisme majoré de sécurité) était en vigueur. Cette norme imposait des contraintes sismiques appliquées au matériel équipant le cœur des centrales nucléaires. Elle devait correspondre au niveau de séisme de la zone où était implantée la centrale, intégrant une majoration.
Cette norme a été revue à la hausse après cette tragédie sous le nom de S.N.D (séisme noyau dur). Ce nouveau dispositif correspond à la norme S.M.S majoré de 50%.

Après de multiples tests et validations nous sommes fiers de pouvoir livrer les premiers tiroirs 10G qui équiperont les armoires K.U.S dans les centrales nucléaires françaises.

FOLAN SAS