Facebook Twitter Linkedin Email

At'Home BUS

L’entraide intergénérationnelle est une réalité. Le projet At’Home Bus en est la preuve : la Jeune Chambre Economique de Limoges a décidé d’agir en faveur du mieux vieillir à domicile.
Pourquoi ? (vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=ZA02TNLZ5fc&rel=0) La question du maintien à domicile des personnes âgées est plus que jamais une question phare pour l’avenir de nos territoires, mais également pour notre avenir à tous. Selon l’INSEE, entre 2017 et 2050, la Nouvelle-Aquitaine comptera 900 000 séniors en plus. Deux départements sur trois du territoire Limousin auront une proportion de séniors deux fois plus importantes que de jeunes.

Comment ? En redonnant une seconde vie à un camion, en le réaménageant pour aller au-devant des personnes âgées isolées. Il sera équipé d’un fauteuil d’aide au diagnostic médical. Celui-ci est muni d’une dizaine de capteurs qui peuvent, de manière non invasive, permettre de détecter une soixantaine de maladies. Il suffit de s’installer sur le fauteuil, de placer ses doigts et différentes parties de son corps sur les capteurs et de se laisser guider. Les données sont ensuite recueillies de façon sécurisée pour permettre au médecin traitant de chaque usager de les analyser et d’établir un diagnostic. L’objectif est avant tout de privilégier la prévention.

Prévenir les problèmes médicaux liés à l’âge est primordial, mais prévenir l’isolement l’est tout autant. Amorcer les échanges est au cœur du second espace du véhicule. Les échanges autour du cadre de vie, de l’aménagement de l’habitat, des acteurs du territoire qui peuvent accompagner les usagers. Les échanges avec les proches également. Avec un accès Internet et un accompagnement à l’usage, il sera ainsi possible de contacter des enfants éloignés géographiquement, d’imprimer les photos des petits enfants…

Le véhicule s’installera sur les places de villages et se rendra également au domicile des usagers qui ne sont pas en capacité de se déplacer.

Avec quels moyens ? Avec un budget prévisionnel de 100 000 euros, le projet valorise des partenariats en nature (don du véhicule, don de matériaux, heures de main d’œuvre, fauteuil à prix coûtant…) à hauteur de 60 000 euros. Des partenariats financiers (privés, publics) sont engagés à hauteur de 13 000 euros. Un mécène a fait don de 500 euros au projet. Aujourd’hui près de 27 000 euros de financements restent à trouver pour finaliser le projet. Plusieurs demandes de subventions, appels à projets et rendez-vous partenaires sont en cours. Une campagne de financement participative, à hauteur de 5 000 euros, va être lancé sur la plateforme KissKiss BankBank. Le projet a été nominé aux trophées de la SilverEco 2019 et est présélectionné par Harmonie Boost.

Avec qui ? Mener un projet d’une telle envergure, impactant positivement le territoire et le quotidien des usagers ne se fait pas seul. Le service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Vienne a fait don d’un véhicule réformé. Le fauteuil d’aide au diagnostic médical sera fourni par la société Streamvision. Plusieurs partenaires soutiennent aujourd’hui financièrement le projet : l’ACEF, la région, La Banque Postale, la direction départementale des finances publiques, les Kiwanis, des mécènes. L’aménagement intérieur du véhicule est réalisé par les jeunes du centre éducatif fermé de Moissannes, accompagnés de leurs éducateurs et des artisans partenaires. Au travers du projet At’Home Bus, ces jeunes en difficulté d’insertion vont acquérir un savoir-faire, se sentir utiles et reprendre confiance en eux afin de maximiser leurs chances de se réinsérer socialement et professionnellement.

Quand ? Après une révision mécanique, l’aménagement du véhicule débutera en avril. La fin prévisionnelle des travaux est attendue pour cet été avec une mise en œuvre au mois de septembre.

Et demain ? Nous sommes actuellement en discussion avec une collectivité locale de la Haute-Vienne pour transmettre et pérenniser le projet. Elle envisage de déployer le projet sur son territoire, avec deux employés communaux pour le faire vivre : un chauffeur et une personne dédiée à l’accompagnement des usagers.

JEUNE CHAMBRE ECONOMIQUE FRANCAISE